Bounce email

Dans le domaine du marketing, le bounce email est quelque chose de bien connu.

Arrivant assez fréquemment, il peut s’apparenter au NPAI des courriers postaux. En effet, il apparaît quand un mail ne peut pas être délivré par l’entreprise.

Différents types de bounces mail

Il existe 2 types de bounces. Les hards bounces et les softs bounces.

Hard bounce

Les hards bounces sont des erreurs caractérisées comme définitives. En effet, cela parvient quand les adresses mail ou les domaines ne sont plus existants.

Erreur de domaine inconnu

Quand le domaine s’avère inexistant, ce qui est assez rare, des hards bounce peuvent apparaître.

Adresse mail ou utilisateur n’existe pas / plus

Quand l’adresse mail n’existe plus, ou quand le nom d’utilisateur n’existe pas / plus, il est possible de recevoir des hards bounces.

Spam si IP est sur liste noire

Si l’adresse IP peut avoir un historique de transfert de spam, cela peut entraîner un blocage des emails sortants et entrants.

Pièce jointe trop volumineuse

Si la taille de la pièce jointe est trop volumineuse, il est possible que les mails ne soient pas transférés. Le hard bounce le plus fréquent est dû à cela.

 

Soft bounce

Les softs bounces, plus fréquents, sont des erreurs temporaires.

Ils sont de plusieurs genres :

Serveurs indisponibles

Dans le cas où les serveurs sont indisponibles, les emails seront transmis quand la maintenance sera terminée.

La boîte de réception est pleine

Quand la boîte mail est pleine, l’email est en attente et sera délivré quand de la place sera effectuée sur celle-ci.

Le message est trop chargé

Quand le message est trop chargé, il peut y avoir un soft bounce.

Liste grise

Dans certains cas, dans ce type de filtrage de spam, l’envoi du mail peut être volontairement retardé.

 

Améliorer le taux de bounce

Afin d’accroître son taux de délivrabilité, des messages d’erreur sont envoyés par les messageries des serveurs des domaines, aux envoyeurs des emails. Ce message permet donc aux entreprises de nettoyer leurs bases de données. Voir vidéo tutoriel suivant pour nettoyer une base de données.

Utiliser le double opt-in

Cela permet d’obtenir la permission d’envoyer des campagnes par email.

Vérifier les messages avec les filtres spam. Par exemple éviter les Spam words.

Le taux de bounce permet donc d’analyser la qualité de la base de données utilisées lors d’une campagne de mailing.

 

Conclusion

Afin d’améliorer la performance de ses campagnes, il est nécessaire de porter une attention aux bounces reçus.

Le taux de bounces est un KPI à prendre en compte dans vos campagnes de mailing afin de toucher un maximum de vos prospects en limitant les coûts de celles-ci.

Différentes actions sont à mettre en place afin d’améliorer ce taux.